Communiqué de presse :

Télé-Secours lance un nouveau site et forum pour la semaine des aidants proches

Dans le cadre de la semaine des aidants proches (un « Aidant Proche » aide une personne en perte d’autonomie et pourtant il n’est ni infirmier, ni médecin) qui se déroule du 5 au 9 mai, de nombreuses associations belges proposent des activités.
De son côté, Télé-Secours a décidé de lancer le site http://www.entre-aidants.be.
Plus d'infos


Télé-secours et un logement adapté pour éviter les chutes

Les chutes sont l’une des causes de décès en Belgique. Le pourcentage de décès liés aux chutes semble diminuer ces dernières années...
Plus d'infos


Télé-Secours :
un service moderne à destination des jeunes et des seniors

Télé-Secours, Madame Laurent et son traditionnel médaillon sont bien connus des Belges. Mais depuis quelques années ce service d’assistance se modernise...
Plus d'infos


Les jeunes ont de plus en plus besoin d’assistance !

16 ans. C’est l’âge de la plus jeune abonnée de Télé-Secours.
Si les seniors étaient les principaux abonnés de ce service d’assistance,
la tendance tend à changer. Des problèmes de santé amènent les plus jeunes à avoir besoin d’assistance.
Plus d'infos


22.982 appels en octobre.
Télé-Secours est de plus en plus sollicité !

22.982. C’est le nombre d’appels que la centrale de Télé-Secours a reçu en octobre. En moyenne, il y a une vingtaine de chutes par jour. Depuis la création de Télé-Secours, le nombre d’appels a explosé. « En 12 ans, j’ai remarqué une grande différence. Il y a vraiment une évolution », témoigne Florence Gheysen... Plus d'infos


Nous sommes tous des Dr. Jekyll et Mr. Hyde.
Télé-Secours favorise la solidarité.

L’être humain est capable du meilleur et du pire. Une étude de Télé-Secours menée par Eugénie de Renesse montre qu’à côté de nos valeurs, l’environnement a un impact sur notre envie d’aider l’autre...ou pas.
Plus d'infos


La pension toujours trop faible
par rapport aux prix des maisons de repos

Les prix des maisons de repos sont exorbitants. En Wallonie et à Bruxelles, ils peuvent aller de 950 euros à 2.908 euros par mois ! C’est souvent inaccessible pour les seniors... Plus d'infos


DANGER !
Les sociétés européennes peuvent vider les comptes des Belges !

La nouvelle réglementation concernant les domiciliations bancaires a changé. Les banques donnent l’autorisation aux sociétés européennes d’aller chercher de l’argent sur le compte de n’importe qui. Télé-Secours a testé ce nouveau système... Plus d'infos


Communiqué de presse :

Les seniors bruxellois plus prévoyants et indépendants que les Wallons et les Flamands.

Télé-Secours est présent partout en Belgique. Mais on remarque que les seniors de certaines régions ou provinces ont davantage tendance à s’abonner à un service de télé-vigilance tel que Télé-Secours. Les chiffres de l’association le montrent : les Bruxellois de 65 ans et + sont davantage abonnés à Télé-Secours que les Wallons et, surtout, que les Flamands. Du côté de la Région Wallonne, ce sont les seniors du Brabant  Wallon et du Hainaut qui sont les plus prévoyants, contrairement à ceux de Liège, de Namur et, surtout, du Luxembourg. Bernard De Roover donne des pistes d’explication.

2,79% des seniors bruxellois de plus de 65 ans sont abonnés à Télé-Secours. En Wallonie, cela concerne 1,28% des 65 ans et + contre seulement 0,44% en Région Flamande. Les seniors bruxellois semble donc plus prévoyants et utilisent davantage les outils à leur disposition pour rester chez eux (et pas en maison de repos) tout en gardant une certaine sécurité.

Cette différence entre régions s’explique, selon Bernard De Roover, directeur de Télé-Secours. «Cela fait moins longtemps que nous sommes en Région Flamande et, dans cette région, il y a une forte présence des mutualités chrétiennes ». Cela amène donc une certaine concurrence. Télé-Secours est moins implanté dans cette région, contrairement à Bruxelles où se trouve le siège de Télé-Secours. « Mais, actuellement, on augmente plus rapidement en Flandre qu’en Wallonie. Ils commencent à connaître notre façon de travailler ».

En Wallonie, ce sont les seniors du Brabant Wallon qui sont les plus prudents. La Province compte  2,15% d’abonnés parmi sa population de 65 ans et +. « Ils sont, en quelque sorte, plus cultivés et donc plus informés », explique Bernard De Roover. « De ce fait, ils sont plus prévoyants ». Sans compter que cette province est la plus proche de Bruxelles.

Les seniors du Hainaut sont également très prévoyants. Ils se situent en deuxième position avec 1,42% d’abonnés parmi les 65 ans et +. Pourtant, une grosse centrale des pompiers les prive de 3000 à 4000 abonnés. Liège est troisième avec 1,08%. « Il y a une mutuelle dans cette province qui nous amène des abonnés », explique Bernard De Roover.

Les seniors des Provinces de Namur et Luxembourg semblent être les moins prévoyants avec, respectivement 0,95% et 0,74% d’abonnés dans la population des 65 ans et +. « Ce sont deux provinces où il y a une véritable concurrence », explique Bernard De Roover citant, entre autre, TELEPRONAM.

Il existe donc un véritable marché en Belgique pour les services de Télé-vigilance tels que Télé-Secours. Les seniors les mieux informés ont déjà franchi le pas, par prudence et pour leur indépendance. Ce système leur permet d’éviter la maison de repos. Une solution chère que beaucoup rejettent.


Communiqué de presse :

Mr Laurent tend à remplacer Mme Laurent :
les hommes ont de plus en plus besoin de Télé-Secours

De plus en plus d’hommes ont besoin de services d’aide à domicile. C’est le constat qu’a fait Télé-Secours. En 1997, seulement 18% de leurs abonnés étaient des hommes. En 2013, cela représente 25% des abonnés. L’augmentation de l’espérance de vie des hommes a un impact direct sur Télé-Secours. Aujourd’hui, Mr Laurent a aussi recours à ce service. Mme Laurent, par contre, en a moins vite besoin.

L’espérance de vie des hommes ne cesse d’augmenter. Ce n’est pas nouveau. En 1880, elle était d'une quarantaine d'années (statbel). En 2011, elle frôlait les 80 ans.

Cette évolution n'est pas sans conséquence. Elle a un impact sur les services d'aide à domicile tels que Télé-Secours. « Avant, les hommes ne savaient pas cuisiner, etc. Ils restaient moins seuls puisqu'ils ne savaient pas s'occuper de la maison. Si leur femme décédait, ils allaient chez leur fille ou dans une maison de repos », explique Bernard De Roover, directeur de Télé-Secours. « Maintenant, ils savent se débrouiller seuls à la maison. Mais il y a toujours le risque de tomber ou de faire un malaise. Donc, ils prennent un abonnement chez Télé-Secours. Alors qu'avant, ils n'en avaient pas besoin ».

L’évolution se remarque dans les chiffres de Télé-Secours. En 1997, le service de télé-assistance comptait, dans ses abonnés, 82% de femmes et 18% d’hommes. La donne est en train de changer. En 2013, Télé-Secours compte 75% de femmes contre 25% d’hommes.

L’évolution de l’espérance de vie en Belgique a une deuxième conséquence sur Télé-Secours. C’est ce qu’à observer Bernard De Roover. « Les gens vivent en couple plus longtemps. Ils ont donc moins vite besoin d’un appareil Télé-Secours car ils sont moins seuls ».

L’augmentation de l’espérance de vie des hommes a un donc un double impact sur Télé-Secours. D’une part, Mr Laurent recourt davantage à ce service. Mme Laurent, par contre, en a moins vite besoin.

Pour plus de renseignements :

Tél. : 02 478 28 47

bernard.deroover@tele-secours.be

http://www.tele-secours.be

Communiqué de presse :

Une application pour que les médecins de garde se sentent plus en sécurité

Récemment, un médecin a été agressé durant sa garde de nuit. Suite à cet événement, les médecins qui effectuent des gardes se sentent de moins en moins en sécurité. Un outil lancé par Télé-Secours peut les rassurer. Il s’agit d’une application Smartphone qui leur permet d’envoyer un message d’urgence à leurs proches. Ce message permet de les localiser.

Il y a peu, un médecin généraliste a été enlevé et agressé à Péruwelz durant sa garde de nuit. La réaction des médecins de la région n’a pas tardé.  Face à leur sentiment d’insécurité, ils ont menacé d’arrêter leurs gardes.

À Bruxelles, c’est Télé-Secours qui s’occupe de la garde des médecins publics. Cela représente 20.000 visites par an. Très peu de problèmes sont rencontrés. Malgré tout, les médecins se sentent en insécurité. Suite aux récents événements, ce sentiment d’insécurité semble s’être renforcé.

Il y a un an, Télé-Secours a lancé une application gratuite. Elle permet aux médecins de garde appelés en pleine nuit dans un quartier sensible d’envoyer à leur proche un message avec les coordonnées géographiques exactes de l’endroit où ils se situent.

L’utilisateur de l’application peut envoyer un message de prévention pour rassurer ses proches. S’ils n’ont pas nouvelles du médecin, ils savent exactement où il se trouvait. L’utilisateur peut aussi envoyer un message d’urgence en cas d’agression.

En un an, l’application a été téléchargée 150 fois. À l’époque, elle n’a pas semblé intéresser les médecins. Mais aujourd’hui, cela va peut-être changer. Cette application se révèle être un outil efficace pour améliorer le sentiment de sécurité des médecins ou d’autres utilisateurs. L’application est ouverte à tout le monde, quelle que soit la région. Elle peut être utile aux gardes-forestiers, aux journalistes ou encore aux ouvriers. Bref, des métiers qui nécessitent beaucoup de déplacements.

À noter qu’une seconde application existe : « Télé-Secours Mobile ». L’appel de l’utilisateur est directement envoyé à la centrale de Télé-Secours. Elle concerne les utilisateurs qui pensent que leurs proches ne vont pas pouvoir agir seul. Cette application n’est pas gratuite puisqu’elle requiert un abonnement à la centrale de Télé-Secours.

Pour plus de renseignements :
Tél. : 02 474 35 77

axel.deroover@tele-secours.be


Communiqué de presse :

Une application pour que les ados se sentent plus en sécurité pendant les fêtes de Wallonie

Les fêtes de Wallonie arrivent à grand pas. De quoi réjouir les ados...et faire stresser leurs parents. Avec la foule et l’alcool, il arrive que des bagarres se déclenchent. Un outil lancé par Télé-Secours peut rassurer les ados comme les parents. Il s’agit d’une application smartphone qui permet à ces jeunes d’envoyer un message d’urgence à leurs proches. Ce message permet de les localiser.

Les fêtes de Wallonie vont bientôt démarrer à Namur. Elles sont réputées pour le peket, l’ambiance mais aussi... pour les bagarres. C’est l’image que beaucoup de parents ont des fêtes de Wallonie. Si bien qu’ils hésitent parfois à laisser leurs enfants s’y aventurer.

Il y a un an, Télé-Secours a lancé une application gratuite (appelée « Télé-Secours »). Elle permet à ses utilisateurs d’envoyer à leurs proches un message avec les coordonnées géographiques exactes de l’endroit où ils se situent.

Une fois que l’ado qui va aux wallos a téléchargé cette application, deux possibilités s’offrent à lui. Tout au long de la soirée, il peut envoyer des messages de prévention pour rassurer ses parents. Ceux-ci reçoivent un message indiquant le lieu où le jeune se trouve et précisant que tout va bien. En cas de problème, l’utilisateur peut aussi envoyer un message d’urgence. De nouveau, les parents reçoivent les coordonnées exactes du lieu où leur ado se trouve ainsi qu’un message indiquant qu’il y a un problème.

A noter que, hors du cadre des wallos, l’application est ouverte à tout le monde, quelle que soit la région. Elle peut être utile aux gardes-forestiers, aux journalistes ou encore aux personnes présentant un handicap. Son usage est multiple : rassurer ses proches, prévenir d’une agression ou encore... se retrouver dans une manifestation,

À noter qu’une seconde application existe : « Télé-Secours Mobile ». L’appel de l’utilisateur est directement envoyé à la centrale de Télé-Secours. Elle concerne les utilisateurs qui pensent que leurs proches ne vont pas pouvoir agir seul. Cette application n’est pas gratuite puisqu’elle requiert un abonnement à la centrale de Télé-Secours.

Pour plus de renseignements :
Tél. : 02 474 35 77

axel.deroover@tele-secours.be